Le test du Starry V2 d’XMAX

rsz_xmax_starry_2

Aujourd’hui, c’est au tour du Starry V2 de la marque XMAX d’être passer au crible de notre équipe de vapoteurs chevronnés. Si vous cherchez le produit sur internet, vous constaterez que le site XMAX n’existe pas. Il vous faut en fait aller sur les sites des marques XVAPE ou Topgreen Tech…. Je m’explique. XMAX est une sorte de branche de XVAPE, une marque crée par un fabricant de vaporisateurs chinois nommée TopGreen Tech. Pourquoi faire simple me direz-vous.

Revenons au produit : le Starry V2. Ce petit vapo portable a conduction peut être utilisé avec de l’herbe sèche ou des concentrés.

  • ​​​Vaporisateur à conduction pour herbes sèches et concentr​és
    Type : Vaporisateur stylo pour herbe sèche
    Son design épuré et son petit format
  • ​​Temps de charge batterie : ​2 h
    Temps de charge de la batterie : 3h
    a simplicité d’utilisation
  • ​​Autonomie : ​70 min
    Autonomie : 40 min
  • ​​Temps de chauffage : 30 sec
    Temps de chauffage : 30 sec
  • chevron-circle-right
    ​Capacité du four : ​0,3 g
    Capacité de la chambre de chauffage : 0,2g
  • chevron-circle-right
    ​Rechargement : USB
    Rechargement : USB
  • chevron-circle-right
    Garantie : 2 ans
  • ​​Petit format
    Son design épuré et son petit format
  • Contrôle total de la température
    a simplicité d’utilisation
  • Batterie amovible
  • ​​Possibilité d’utiliser des concentrés
  • chevron-circle-right
    Ecran num​érique
  • chevron-circle-right
    Prix très compétitif
  • ​​​L'appareil​, en particulier​ l'embout, chauffe​ beaucoup aprés​ un usage prolong​é ​à la plus haute température
  • ​​Four de petite taille
  • chevron-circle-right
    ​​Qualité de vapeur moyenne
Aujourd’hui, c’est au tour du Starry V2 de la marque XMAX d’être passer au crible de notre équipe de vapoteurs chevronnés. Si vous cherchez le produit sur internet, vous constaterez que le site XMAX n’existe pas. Il vous faut en fait aller sur les sites des marques XVAPE ou Topgreen Tech…. Je m’explique. XMAX est une sorte de branche de Xvape, une marque crée par un fabricant de vaporisateurs chinois nommée TopGreen Tech. Pourquoi faire simple me direz-vous.

Revenons au produit : le Starry V2. Ce petit vapo portable a conduction peut être utilisé avec de l’herbe sèche ou des concentrés.

En résumé

​Le XMAX Starry V2 est un vaporisateur portable 2-en-1 très compact avec des fonctionnalités et des performances assez impressionnantes pour son petit prix. Peut être le meilleur vapo d'entrée de gamme.

Le XMAX Starry V2 est un vaporisateur portable 2-en-1 très compact avec des fonctionnalités et des performances assez impressionnantes pour son petit prix. Peut être le meilleur vapo d'entrée de gamme.

​Contenu de la boite

  • ​1 vaporisateur ​Starry V2
    1 vaporisateur G Pen Pro
  • ​1 bol à concentrés
    - 1 bol à concentrés
  • chevron-circle-right
    1 batterie 2900 mAh remplaçable
    1 batterie 2900 mAh remplaçable
  • chevron-circle-right
    1 touilleur
  • ​​1 brosse de nettoyage
    â
  • chevron-circle-right
    1 pince à épiler
    1 pince à épiler
  • chevron-circle-right
    1 c​âble USB
  • chevron-circle-right
    1 jeu de filtres de rechange
    1 jeu de filtres de rechange
  • chevron-circle-right
    1 mode d’emploi
    1 mode d’emploi

Design ​et portabilité

​Au premier coup d’œil, le design Starry n’a rien de très surprenant ou particulièrement esthétique. Il n’est pas moche du tout attention, juste très classique et très sobre. Certains apprécieront d’ailleurs cette sobriété, avec son aspect de gros briquet électrique et sa coque en aluminium anodisé noire sans fioriture. L’embout buccal est en céramique, tout comme la chambre de chauffage.

C’est un appareil plutôt compact puisqu’il mesure un peu moins de 11 cm de haut pour 3,2 cm de large et 2,3 cm d’épaisseur. Il est plutôt lourd pour sa taille puisqu’il pèse 119 g, mais cela tient essentiellement a sa batterie qui pèse a elle seule 44 g.

L’objet se compose de trois parties :

  • ​l’embout buccal : aimanté, il se retire facilement du corps du vapo pour laisser apparaître la chambre de chauffage. L’embout en soi est une sorte de languette qui pivote comme on retrouve sur de nombreux modèles comme le Crafty ou le Boundless CFX.
  • le corps principal de l’appareil avec 3 boutons, un petit écran OLED, un port pour le rechargement USB et la batterie
  •  la batterie qui se retire par le bas de l’appareil. Le fait que l’on puisse accéder à la batterie et la remplacer comme sur le Xmax V2 Pro est un énorme plus.

Note : L’ouverture pour accéder à la batterie est un peu difficile à mon goût, mais c’est un détail. C’est toujours mieux que sur la version V1 qui ne se bloquait pas systématiquement.

Au premier coup d’œil, le design Starry n’a rien de très surprenant ou particulièrement esthétique. Il n’est pas moche du tout attention, juste très classique et très sobre. Certains apprécieront d’ailleurs cette sobriété, avec son aspect de gros briquet électrique et sa coque en aluminium anodisé noire sans fioriture. L’embout buccal est en céramique, tout comme la chambre de chauffage.

C’est un appareil plutôt compact puisqu’il mesure un peu moins de 11 cm de haut pour 3,2 cm de large et 2,3 cm d’épaisseur. Il est plutôt lourd pour sa taille puisqu’il pèse 119 g, mais cela tient essentiellement a sa batterie qui pèse a elle seule 44 g.

L’objet se compose de trois parties :

- l’embout buccal : aimanté, il se retire facilement du corps du vapo pour laisser apparaître la chambre de chauffage. L’embout en soi est une sorte de languette qui pivote comme on retrouve sur de nombreux modèles comme le Crafty ou le Boundless CFX.
- le corps principal de l’appareil avec 3 boutons, un petit écran OLED, un port pour le rechargement USB et la batterie
- la batterie qui se retire par le bas de l’appareil. Le fait que l’on puisse accéder à la batterie et la remplacer comme sur le Xmax V2 Pro est un énorme plus.

Note : L’ouverture pour accéder à la batterie est un peu difficile à mon goût, mais c’est un détail. C’est toujours mieux que sur la version V1 qui ne se bloquait pas systématiquement.

A part ça, le Xmax Starry à l’air très robuste. La seule critique que j’aurais porte sur l’embout buccal. Je ne suis personnellement pas entièrement convaincu par la solidité de ces languettes pivotantes, mais je n’en ai jamais cassé non plus. J’imagine juste que cela doit arriver avec ce type de pièces assez fines.

Autre point négatif, le vapo chauffe beaucoup passé les 220°C, en particulier l’embout qui peut être brûlant après quelques minutes à 240°C.

A part ça, le Xmax Starry à l’air très robuste. La seule critique que j’aurais porte sur l’embout buccal. Je ne suis personnellement pas entièrement convaincu par la solidité de ces languettes pivotantes, mais je n’en ai jamais cassé non plus. J’imagine juste que cela doit arriver avec ce type de pièces assez fines. 

Autre point négatif, le vapo chauffe beaucoup passé les 220°C, en particulier l’embout qui peut être brûlant après quelques minutes à 240°C.

Le test

Tout d’abord, lisez bien le mode d’emploi, vous y apprendrez des choses essentielles comme par exemple le fait que si la batterie passe en dessous des 2%, elle n’accepte plus de charge. Challenge !



Tout d’abord, lisez bien le mode d’emploi, vous y apprendrez des choses essentielles comme par exemple le fait que si la batterie passe en dessous des 2%, elle n’accepte plus de charge. Challenge !

​La chambre de chauffage

​Commencez par retirer le l’embout buccal pour accéder à la chambre de chauffage. Elle est prévue pour accueillir à la fois l’herbe que vous aurez préalablement réduite en miettes et les concentrés/huiles. Ces derniers doivent être placés dans le petit bol métallique ovale qui épouse parfaitement la forme de la chambre.

Pour ce qui est de la capacité de la chambre pour l’herbe sèche, j’ai mis environ 0,3 g pour la réalisation de ce test, c’est a peu près la quantité maximum acceptée.

Commencez par retirer le l’embout buccal pour accéder à la chambre de chauffage. Elle est prévue pour accueillir à la fois l’herbe que vous aurez préalablement réduite en miette et les concentrés/huiles. Ces derniers doivent être placés dans le petit bol métallique ovale qui épouse parfaitement la forme de la chambre.

Pour ce qui est de la capacité de la chambre pour l’herbe sèche, j’ai mis environ 0,3g pour la réalisation de ce test, c’est a peu près la quantité maximum acceptée.

Allumer / Éteindre le vapo​​​​

​Sur la tranche de l’appareil se trouve les fonctionnalités ainsi que le mini écran OLED qui permet de les visualiser.

Pressez le gros bouton au dessus de l’écran quelques secondes pour allumer le vapo, faites de même pour l’éteindre.

Sur la tranche de l’appareil se trouve les fonctionnalités ainsi que le mini écran OLED qui permet de les visualiser.

Pressez le gros bouton au dessus de l’écran quelques secondes pour allumer le vapo, faites de même pour l’éteindre.
Allumer/ Éteindre le vapo
Tout ce fait a partir du bouton central :

- La mise en marche /arrêt
- Le réglage de la température

Pressez 5 fois le bouton pour démarrer et pour éteindre le vaporisateur. L’arrêt se fait aussi automatiquement après 5 minutes sans utilisation.

​Réglage de la température

​Une fois l’appareil allumé, vous verrez les degrés montés tout seul sur l’écran car l’appareil se met automatiquement à chauffer à la température réglée par défaut. Il garde ensuite en mémoire la dernière température sélectionnée.

Les deux boutons situés entre l’écran et le port de chargement servent à régler la température. Ici, pas de niveaux prédéfinis et limités, vous pouvez choisir au degré près votre température entre 100 et 240°C : une impulsion sur le bouton supérieur l’augmente d’un degré, une impulsion sur le bouton inférieur la diminue d’un degré.

Lorsque le vaporisateur est en cours de chauffe, vous pouvez voir une petit symbole de tasse de café qui fume clignoté. Quand l’appareil a atteint la température sélectionnée, le clignotement s’arrête pour indiquer qu’il est prêt à être utilisé. Comptez environ 30 secondes pour que la température atteigne son maximum de 240°C.

L'écran OLED

Le petit écran du Starry V2 nous donne 5 informations (de gauche a droite) :

  • ​le niveau de batterie
  • la température sélectionnée
  • le timer
  • ​la température actuelle
  • le symbole Tasse qui signale quand la température atteinte et l’appareil prêt pour inhalation

Le timer détermine le temps de fonctionnement du vapo avant qu’il s’arrête automatiquement. Il est prédéfini sur 5 minutes mais vous pouvez le régler sur 10 minutes si vous préférez. Cela permet d’économiser de la batterie mais aussi qu’il ne chauffe pas trop dans la main.

Une fois l’appareil allumé, vous verrez les degrés montés tout seul sur l’écran car l’appareil se met automatiquement à chauffer à la température réglée par défaut. Il garde ensuite en mémoire la dernière température sélectionnée.

Les deux boutons situés entre l’écran et le port de chargement servent à régler la température. Ici, pas de niveaux prédéfinis et limités, vous pouvez choisir au degré près votre température entre 100 et 240°C : une impulsion sur le bouton supérieur l’augmente d’un degré, une impulsion sur le bouton inférieur la diminue d’un degré.

Lorsque le vaporisateur est en cours de chauffe, vous pouvez voir une petit symbole de tasse de café qui fume clignoté. Quand l’appareil a atteint la température sélectionnée, le clignotement s’arrête pour indiquer qu’il est prêt à être utilisé. Comptez environ 30 secondes pour que la température atteigne son maximum de 240°C.
Réglage de la température

Comme je l’ai dit précédemment, le G Pen Pro propose 3 niveaux de températures de chauffe. Chaque température est représentée par une couleur de LED. Pour sélectionner la température, il suffit de maintenir le bouton enfoncé, faire défiler les modes (couleurs) et relâcher le bouton pour verrouiller celui que vous voulez :

- Bleu : 190°C
- Vert : 204°C
- Rouge : 220°C

Vous saurez assez vite que l’appareil fonctionne car il chauffe un peu dans la main, sans que ce soit un véritable problème.

Il faut environ 30 secondes pour que le vapo chauffe à la température souhaitée, ce qui est dans la moyenne de ce type de modèles. plutôt rapide par rapport aux autres modèles. Les LED clignotent pour indiquer que l’appareil est en train de chauffer. Lorsqu’elles s’arrêtent de clignoter, vous pouvez commencer à vapoter.

Qualité de la vapeur

Qualité de la vapeur

​​​Cet inhalateur à conduction fonctionne aussi bien avec de la beuh qu'avec des concentrés, via le petit bol prévu à cet effet.

Pour un appareil de ce prix, la qualité de vapeur est correcte mais pas extraordinaire. La grande amplitude de températures qu'offre ce vapo n'est en réalité pas très utile dans la pratique, puisque les températures trop basses (100-150°C) ne vous procurerons pas de vapeur, alors que les plus élevées (220-240°C) ne feront que cramer votre weed.

Le mieux selon moi pour obtenir une vapeur correcte tout en ayant le bout goût de l'herbe, c'est de régler la chaleur autour de 210°C. En prenant de bonnes inspirations prolongées, lentement, vous pourrez obtenir des nuages assez compacts.

Pensez à mélanger votre mix régulièrement et ne le tassez pas trop pour que la résistance quand vous tirez soit la plus faible possible. Cela maximisera les chances d'avoir de beaux nuages.

Cet inhalateur à conduction fonctionne aussi bien avec de la beuh qu'avec des concentrés, via le petit bol prévu à cet effet.

Pour un appareil de ce prix, la qualité de vapeur est correcte mais pas extraordinaire. La grande amplitude de températures qu'offre ce vapo n'est en réalité pas très utile dans la pratique, puisque les températures trop basses (100-150°C) ne vous procurerons pas de vapeur, alors que les plus élevées (220-240°C) ne feront que cramer votre weed.

Le mieux selon moi pour obtenir une vapeur correcte tout en ayant le bout goût de l'herbe, c'est de régler la chaleur autour de 210°C. En prenant de bonnes inspirations prolongées, lentement, vous pourrez obtenir des nuages assez compacts.

Pensez à mélanger votre mix régulièrement et ne le tassez pas trop pour que la résistance quand vous tirez soit la plus faible possible. Cela maximisera les chances d'avoir de beaux nuages.
Comme je l’ai évoqué, le G Pen Pro est un modèle qui ne fonctionne qu’avec des herbes sèches.

Pour ce qui est de la qualité de vapeur, je dirais qu’elle est passable. Il faut bien garder en mémoire que c’est un modèle d’entrée de gamme à conduction, vous n’aurez donc pas d’aussi bons résultats qu’avec des modèles plus haut de gamme à convection.

Le premier réglage de température à 190°C ne vous donnera pas ou vraiment très peu de vapeur. J’ai donc utilisé le dernier niveau rouge à 220°C car c’est celui qui m’a permis d’obtenir les plus beaux nuages. Le problème de la haute température est qu’elle finit par brûler l’herbe, ce qui donne un goût moins agréable et peut faire tousser. Et surtout, ce n’est pas vraiment le but du vaporisateur. Je recommande ainsi d’utiliser le niveau intermédiaire vert à 204°C qui préservera mieux les arômes de votre beuh et vous permet d’obtenir de petits nuages.
Pour être honnête, les nuages de vapeur obtenus avec le G Pen Pro sont loin d’être les plus beaux que j’ai pu faire et ce pour plusieurs raisons.

D’une part la faible capacité de la chambre limite la quantité de weed, vous aurez donc quelques premières taffes correctes mais cela s’estompe rapidement.

D’autre part, les niveaux de températures ne sont pas assez élevés pour obtenir de gros nuages. J’ai principalement utilise le dernier niveau rouge a 220°C car c’est celui qui me permettait d’obtenir les meilleurs sensations et la meilleure vapeur, sans que celle-ci soit exceptionnelle. J’en viens donc a penser que si j’utilisais ce vapo quotidiennement, je ne me servirais jamais des deux autres modes bleu et vert. Ce sont pour moi des fonctions “gadget” plus qu’autre chose.
Le petit écran du Xmax Starry nous donne 5 informations (de gauche a droite):

- le niveau de batterie
- la température sélectionnée
- le timer
- la température actuelle
- le symbole Tasse qui signale quand la température atteinte et l’appareil prêt pour inhalation

Le timer détermine le temps de fonctionnement du vapo avant qu’il s’arrête automatiquement. Il est prédéfini sur 5 minutes mais vous pouvez le régler sur 10 minutes si vous préférez. Cela permet d’économiser de la batterie mais aussi qu’il ne chauffe pas trop dans la main.

La batterie

​Pour préserver et allonger au maximum le temps de batterie, il est recommandé de la charger pendant 6 heures la première fois. Par la suite, le temps de chargement oscille plutôt entre 1h30 et 2h pour une autonomie max de 70-80 minutes, ce qui est pas mal du tout pour ce genre de petit modèle. Pendant la charge, l’écran s’allume pour que l’on puisse voir le niveau de la jauge de batterie. L’appareil s’éteint une minutes après que celle-ci soit complètement remplie.

Pour préserver et allonger au maximum le temps de batterie, il est recommandé de la charger 6 heures la première fois. Par la suite, le temps de chargement oscille plutôt entre 1h30 et 2h pour une autonomie max de 70-80 minutes, ce qui est pas mal du tout pour ce genre de petit modèle. Pendant la charge, l’écran s’allume pour que l’on puisse voir le niveau de la jauge de batterie. L’appareil s’éteint une minutes après que celle-ci soit complètement remplie.

​L’entretien

​Comme je le répète à chaque fois, il est conseillé de nettoyer l’embout buccal et la chambre après chaque usage.

Le nettoyage de l’embout buccal peut se faire avec un coton-tige ou un bout de tissu qui peut être légèrement imbibé d’alcool à 90°C. Il est préférable de nettoyer le vapo juste après son extinction car les résidus d’huiles sont encore chauds et donc plus faciles à retirer.

Laissez tremper le filtre dans de l’alcool à 90°C après l’avoir retiré de l’embout buccal.

Pour nettoyer la chambre, utilisez la petite brosse fournie avec l’appareil.

​Ne jamais ​utiliser de l’eau pour nettoyer les parties internes de l’appareil. Si vous utilisez de l’alcool, assurez-vous que tous les éléments soient secs avant de les remettre à leur place.

Comme je le répète à chaque fois, il est conseillé de nettoyer l’embout buccal et la chambre après chaque usage.

Le nettoyage de l’embout buccal peut se faire avec un coton-tige ou un bout de tissu qui peut être légèrement imbibé d’alcool à 90°C. Il est préférable de nettoyer le vapo juste après son extinction car les résidus d’huiles sont encore chauds et donc plus faciles à retirer.

Laissez tremper le filtre dans de l’alcool à 90°C après l’avoir retiré de l’embout buccal.

Pour nettoyer la chambre, utilisez la petite brosse fournie avec l’appareil.

La seule chose à ne jamais faire, c’est utiliser de l’eau pour nettoyer les parties internes de l’appareil. Si vous utilisez de l’alcool, assurez-vous que tous les éléments soient secs avant de les remettre à leur place.
L’entretien

Comme tout vapoteur de weed qui se respecte, vous devez prendre soin de votre matériel et l’entretenir régulièrement.

Personnellement, je suis très à cheval sur l’hygiène et je nettoie mon vapo après chaque utilisation.

Afin de tirer le meilleur de votre vapo, assurez-vous de bien nettoyer l’embout buccal avec la brosse et un coton-tige. Un embout obstrué réduira naturellement le flux de vapeur et la session n’en sera que moins plaisante.

Si l’entretien de l’embout buccal se fait aisément, j’ai trouvé la chambre de chauffage du G Pen Pro moins facile à nettoyer. D’une part à cause de l’étroitesse de la chambre, d’autre part car la brosse passe bien sur les côtés mais à plus de mal à gratter le fond, ce qui peut laisser des résidus dans les alvéoles.

Pour éviter l’accumulation de ces résidus, je vous conseille de passer un petit coup après chaque session avec la brosse, un coton-tige et/ou un tissu imbibé d’alcool.

​Mon verdict

Le XMAX Starry v2 est parfait pour un premier vapo. Il est petit, facile à transporter , à utiliser et à entretenir. Il avance de bonnes performances, en particulier son autonomie de 70 minutes, et un prix quasi inégalable pour ce type d'appareil. De plus, il vous offre la possibilité de choisir entre l’herbe et les concentrés.

Retrouvez mon tableau comparatif des meilleurs vapos weed sur cette page !


Le XMAX Starry v2 est parfait pour un premier vapo. Il est petit, facile à transporter , à utiliser et à entretenir. Il avance de bonnes performances, en particulier son autonomie de 70 minutes, et ne coûte pas très cher. De plus, il vous offre la possibilité de choisir entre l’herbe et les concentrés.
Mon verdict

Le G Pen Pro est un vapo de poche rapide à fonctionner avec une autonomie correcte et une qualité de vapeur très convenable pour le prix. J’ai particulièrement aimer son design, plus élégant que la plupart des autres modèles concurrents.